LE BLOG DE L’ A.V.P.A.V

LE BILLET

Thomas Joulie


Depuis 2019, nous avons lancé le classement du fonds de dessins d’Henri Joulie et nous vivons une aventure extraordinaire……

L’inventaire mené par Daphné Michelas, nous fait découvrir plein de choses inconnues jusqu’à présent. La figure de Joannis Rey est la première grande découverte comme étant le prédécesseur de Henri Joulie, puis peu de temps après la découverte de sa maison qui abritait son atelier d’architecture à quelques mètres de l’agence…., mais aussi très vraisemblablement sur un terrain, au bout de la rue Prompsault, cédé par Emile Joulie, père d’Henri.

D’autres architectes ont aussi fait leur apparition comme Pierre Marie Bossan, Auguste Chauffeur et les autres. Toute une vie apparaît entre eux; je viens de découvrir par exemple que Joannis Rey a travaillé sur la cathédrale de Valence sous la direction de l’architecte Jean Louis Pascal qui n’est autre que le « patron » de Henri Joulie pendant ses études parisiennes, comme par hasard…

Bien des choses encore sont à découvrir et démangent nos cerveaux, comme par exemple les liens probables entre Emile Joulie et Johannis Rey…Mais pour laisser aux historiens le plaisir de ces découvertes il nous faut user de toutes les possibilités que nous offrent aujourd’hui les nouvelles technologies numériques afin de rendre ce fonds visible au plus grand nombre.

Le concours de Jean Pierre Bos qui s’est joint à nous est décisif et permet de présenter un site web à la hauteur de la qualité du fonds. Jean Pierre continue à développer toute la présentation digitale du fonds. Chantal Burgard nous a rejoint récemment et se propose de travailler la question de l’architecture valentinoise aussi dans la période contemporaine.

Julien Mathieu directeur des archives municipales de l’agglomération Valence-Romans nous suit fidèlement. Je vous engage à lire sa présentation du contexte et de l’histoire des fonds privés de dessins d’architecte, c’est passionnant.

Pour Dominique et moi, l’émotion est forte aussi car nous découvrons enfin les œuvres de nos parents, leur étendue en particulier. Sans porter de jugement, mais sans nous priver du délice que nous procure la qualité de leur dessin, nous sommes dans un profond respect du travail de leurs vies.

Nous espérons poursuivre cette aventure avec vous, développer ce travail. Si nous pouvions rendre ce fonds plus visible, plus attractif de sorte que les descendants d’Henri Joulie d’une part, des chercheurs, des étudiants, des érudits, des curieux d’architecture…. d’autre part, s’y intéressent aussi, ce serait notre plus grande récompense.

N’oubliez pas de vous abonner pour recevoir cette newsletter c’est gratuit et mieux encore soutenez ces actions en adhérant à l’association AVPAV, nous avons besoin de votre concours financier afin de poursuivre cette valorisation du patrimoine architectural à Valence.

Merci à chacun d’entre vous de la famille Joulie d’avoir contribué financièrement, votre soutien est précieux et motive notre engagement.